vivent


vivent

⇒VIVE1 , VIVENT, interj.
A. — [Exclam. en l'honneur de qqn à qui l'on souhaite longue vie] Vive l'Empereur, la Reine, le Roi! Vive(nt) les Bourbons! Le roi Charles IX est mort (...) Vive le roi Henri III! (DUMAS père, Reine Margot, 1847, V, 10, p. 188).
P. anal. Vive la France, la liberté, la République! La grêle des pierres recommença (...) la foule [des grévistes] clamait plus fort:À mort les bourgeois! vive la sociale! (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1443).
B. — [Exclam. exprimant l'approbation, l'accord, l'admiration] Anton. à bas! (v. bas1). Ils avaient obtenu les honneurs de la guerre, après trois mois de siège. On criait:Vive le commandant Meunier! Vivent les grenadiers de Koenigstein! (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 102). V. bas1 ex. 77.
P. anal. [Avec un subst. désignant qqc.; exclam. saluant qqc. considérée comme satisfaisante pour indiquer qu'on apprécie, admire] Vive l'amour, la joie, la musique, le vin! Vive les vacances! Ronde et fraîche comme la lune, Vive ta gorge aux bouts de fraise! (VERLAINE, Œuvres compl., t. 2, Chans. pour elle, 1891, p. 114).
Vieilli. Vive Dieu! [Exclam. pour renforcer ses propos] En Danemarck? Eh! n'y suis-je pas allé, moi (...) et n'ai-je pas manqué, vive Dieu! d'y laisser mon nez? (MÉRIMÉE, Théâtre Cl. Gazul, 1825, p. 15). Vive-Dieu! c'est un état où ni le vin ni les femmes ne manquent (DUMAS père, Tour Nesle, 1832, V, 8e tabl., 1, p. 82).
Rem. Certains grammairiens admettent l'accord avec les noms de pers. et le refusent pour les noms de choses. GREV. 1986, § 901e donne cependant des ex. d'accord et d'invariabilité dans les deux cas. D'apr. HANSE Nouv. 1987 l'invariabilité est cour. dans les deux cas: Vive les Français! Vive les vacances!
Prononc. et Orth.:[vi:v]. Homon. vive2. Ds Ac. dep. 1694, sous vive le Roy, vive le Roi, vedette autonome, ensuite sous vive le Roi, lui-même sous-vedette de vivre et, enfin, directement, sous vivre. Étymol. et Hist. 1. a) Fin XIIIe s. dans un souhait de prospérité au roi (Livre de Jean d'Ibelin, Assises de Jerusalem, éd. Beugnot, t. 1, p. 28: le prelat qui le corone et toz les autres dient en latin par trois fois: « Vive le roi en bone prosperité! »); b) 1369 (GUILLAUME DE MACHAUT, Prise Alexandrie, éd. de Mas-Latrie, p. 217: Vive tels roys et ja ne muire!); 2. a) 1532 dans un souhait de prospérité à une personne (RABELAIS, Pantagruel, éd. V.-L. Saulnier, p. 143: [Panurge] se levant [...] crya à haulte voix joyeusement: « Vive tousjours Pantagruel! »); b) 1542 (ID., ibid., p. 81 [var.]: et vive la roustisserie!); c) 1560 (J. GREVIN, Les Esbahis ds Théâtre et choix de poésies, éd. L. Pinvert, p. 173: vive l'amour et l'amoureux); d) av. 1563 vive liberté (LA BOÉTIE, Servit. volont. ds LITTRÉ, s.v. vivre). De vivre1, à la 3e pers. du sing. du prés. du subj., cf. ca 1170: Bethsabée [...] dist: ,,Tuz dis vived mes sires, li reis!`` (Livre des Rois, III, I, 32, éd. E. R. Curtius, p. 112 et ,,Salf seit li reis!`` ibid., 25, p. 111; les deux expr. traduisant le lat. vivat rex!, v. A. THOMAS ds Romania t. 44, p. 101) v. aussi vivat. Bbg. QUEM. DDL t. 34, 38.

Encyclopédie Universelle. 2012.